Les TUIC et les jeunes

 

Enfant et ordinateur

Source : Fotolia

Je relisais, il y a quelque temps, les vieux billets du blog d’un vieux débutant et je suis tombé sur celui-ci, daté de mars 2009 : « Moi, 12 ans, collégienne »  où une jeune fille s’étonnait, entre autre, qu’on ne lui ai pas appris à : sécuriser son mot de passe, respecter le droit d’auteur et le droit à l’image, protéger ses informations personnelles.

Si, le premier point fait spécifiquement partie du domaine 2 du B2I(1) collège, les 3 autres font pourtant partie du même domaine du B2I École … Ce qui laisse à penser qu’il y a un (gros) problème en amont.

Certes la mise en place effective du B2I laisse encore à désirer (bien qu’il date de 2000) dans le écoles, si j’en crois un rapport que j’avais vu passer l’année dernière sur une site lié à l’éducation nationale (si je remets mon pointeur dessus, je le rajouterais en note de bas de page) qui ne faisaient pas apparaître les taux de réussite des écoles primaires, fautes de données représentatives.

Les comptes MSN et Facebook sont créés dès l’école et même si j’aborde ces items en CM1 (je leur parle même d’Hadopi) et les valide en CM2 en tant qu’animateur B2I, je me donne l’impression de faire passer le code de la route.  Si les élèves me répètent sagement ce que je leur transmet, je valide leurs « compétences » . Bref, ils obtiennent leur code sans qu’on puisse savoir si chez eux, ils ne franchissent pas la ligne blanche.

Il leur est également demandé, dans ce domaine, de connaitre la charte TICE(2) de leur école que je leur fait apprendre en leur demandant de me (re)produire le document avec Word mais au final, c’est un peu comme le règlement de classe, entre le fait de le connaitre et le fait de le respecter, il y a souvent une marge.

Par ailleurs, j’interviens également auprés de collégiens dans le cadre du dispositif relais, pour une activité de création numérique; infographie, montage vidéo et dessin animé, et remarque aussi leur inculture dans le domaine du droit d’auteur et de la protection des informations personnelles.

Alors que l’Education Nationale préconise la mise en place des cahiers de textes numérique et sa généralisation pour la rentrée 2011, l’usage des Tableaux Blancs Interactifs et les Espaces Numériques de Travail, tous ces technologies s’inscrivent dans un projet global de gestion des TUIC(3) dans l’établissement scolaire et implique la motivation de toute la communauté enseignante, ce qui sous entend son encadrement, sa formation et son animation. Ce qui n’est pas une mince affaire.

Il est clair que les parents ont leur rôle à jouer en complément de celui de l’Education Nationale, bien qu’empêcher tous bonnement les enfants et les ados de se connecter au web, comme le font certains, ne soit pas la solution. Et non, tous les jeunes ne sont pas de vils pirates qui abusent des réseaux P2P(4).

(1) Brevet informatique et internet
(2) Techniques de l’Information et de la Communication pour l’Enseignant
(3) Techniques Usuelles de l’Information et de la Communication
(4) Le pair-à-pair : traduction de l’anglicisme peer-to-peer

Pour en savoir plus :

> Etude Kids on line, 7 pages, janvier 2011, Le monde

> « Les jeunes ne savent pas utiliser le web», décembre 2010, vagabondages

> « Comprendre le comportement des enfants et adolescents sur Internet pour les protéger des dangers »
128 pages,  mars 2010, Fréquence Ecoles

> « Nos élèves sont des illettrés numériques », janvier 2011, cyberpresse

> Former à un usage responsable de l’Internet : rôle de l’équipe éducative, compétences à acquérir, mai 2010, Educnet