L’information : sa diffusion, sa lecture, son partage et sa propriété

source : hellotipi.com

lecteur de flux d'infos traditionnel

Pour ma veille d’informations, j’utilise comme certains des lecteurs de flux en ligne, notamment; Netvibes puis par la suite, Google Reader et pour finir Feedly qui nécessite un add-on pour Firefox et Chrome. Je l’utilise quasi-exclusivement et quotidiennement car il sait importer les flux Netvibes et Google Reader et même synchroniser ce dernier en vous proposant l’information dans une agréable mise en page du type magazine, des services de partage assez complet et la possibilité de lire les tweets et les Google buzz en rapport avec vos différentes thématiques de veille.

Une fois cette introduction posée pour la promotion des lecteurs de flux rss en ligne qui facilite la vie des « veilleurs » que nous sommes, ce pose le problème pour les rédacteurs que nous pouvons être de l’accès à leur blog ou site. En effet, les abonnements aux flux RSS ne nous incitent plus guère à se connecter directement aux blogs et à enrichir les statistiques du blogueur, puisqu’il est facile de parcourir l’article dans son intégralité au sein du lecteur de flux.

Les quelques raisons qui m’incitent à lire le blog sont les suivantes :
– L’auteur a inséré une césure dans son flux et je dois cliquer « Lire la suite ».
– Je souhaite voir une vidéo qui ne s’affiche pas correctement dans le flux.
– La curiosité d’aller sur le blog pour y lire d’autres articles « en relation ».

Toujours est il que c’est l’information dans mon lecteur RSS qui m’incite à me connecter sur le blog, plus, il est vrai, lorsqu’il s’agit d’un article du type analyse et réflexion.

Au contraire, lorsqu’il s’agit d’un article se faisant le relais d’une information, je me contente de cliquer sur le lien de la source. C’est la raison pour laquelle, je m’étonne parfois de lire en bas d’un article de ce genre : « Cet article original est publié sur […]. Toute reproduction, même partielle, est interdite sans l’accord explicite de son auteur sauf citation de quelques lignes accompagnées d’un lien vers ce billet. »

Certes, cette ligne est insérée automatiquement et a surtout valeur pour des articles réellement originaux mais elle entretient la confusion entre l’auteur de l’information et celui qui s’en fait le relais. Je réagis ici en tant que lecteur mais aussi et surtout en tant qu’animateur B2I où il s’agit, dans le cadre du domaine 2 de ce brevet Informatique et Internet, d’apprendre aux élèves que chaque source d’information (textes, images, sons …) ont un auteur et qu’à ce titre il existe des droits d’auteur et/ou des copyrights.

Ils se doivent donc d’être conscients qu’il faut savoir citer ses sources et savoir déterminer l’auteur de l’information, ne serait ce que pour la valider ou la comparer, ce qui n’est pas toujours simple. D’autant que le signe © apparaît souvent sur des sites qui se contentent de filtrer et classer des sources d’informations sans que ces sites aient produit l’information et qui n’expliquent pas vraiment ce qu’est censé couvrir ce copyright.

Les notions de droit d’auteur, de copyright, des droits voisins, de citation, de plagiat ne sont déjà pas évidentes à faire assimiler à des élèves de primaire et encore plus si les faits les rendent encore plus ambiguës. Surtout si l’on conserve à l’esprit que certains élèves de CM (9/10 ans) confondent la source de l’information et le moteur de recherche qui leur a permis d’y accéder.

Advertisements